AC4B

LA ROCHEFOUCAULD (16) CHAMPION DU MONDE DE VÉLO À 80 ANS

27/10/2019

retour accueil

LA ROCHEFOUCAULD (16): CHAMPION DU MONDE DE VÉLO À 80 ANS
la charente libre
Jacques gestraud est revenu dautriche avec trois coupes
Jacques Gestraud est revenu d’Autriche avec trois coupes.
 
Jacques Gestraud a remporté un championnat du monde de vélo sur route en Autriche. L’octogénaire roule tous les jours. Une passion qui l’anime depuis l’adolescence.
 
C’est à 670 mètres d’altitude que Jacques Gestraud, 80 ans, a remporté son titre de champion du monde de cyclisme. C’était à Saint-Yohann au Tyrol à la fin de l’été dans la catégorie des plus de 80 ans. Il a pris part à trois épreuves amateurs: coupe du monde avec une course sur route de 40 km, championnat du monde sur route sur 40 km également et enfin la course contre la montre sur 20 km, qu’il réalise avec une moyenne de 37 km/heure. Trois participations, trois coupes récoltées. Jacques Gestraud reste modeste, depuis le salon de sa maison de La Rochefoucauld. « Les courtes distances ne me vont pas très bien, 40 km c’est un peu court » .
 
Peu de Français étaient présents dans la catégorie de Jacques, seul à représenter la France dans la course contre la montre et un seul adversaire de 90 ans pour le championnat du monde. « Nous étions côte à côte au départ mais je l’ai rapidement devancé, d’ailleurs il ne reviendra pas l’année prochaine. J’étais très serein au départ et presque sûr de gagner, ça a été facile » . Jacques Gestraud est arrivé de Valenciennes à deux ans en Charente. Apprenti à 15 ans il découvre le vélo pour se rendre au travail: « J’empruntais tous les matins la côte Sainte-Barbe et c’est Robert Pallu qui m’a remarqué et m’a incité à me lancer dans le cyclisme ».
 
Le cycliste prend sa première licence en 1956 à 17 ans. Après ses classes, il intègre le bataillon d’élite de Joinville pour un service militaire aménagé pour les sportifs et porte le maillot de l’AC Boulogne-Billancourt et remporte en 1961 sa première victoire de champion de France amateur. « Je suis ensuite passé professionnel chez Mercier mais un grave accident de voiture m’a stoppé net, je n’ai participé qu’à un seul Tour de France mais j’ai dû abandonner, en raison des séquelles dues à l’accident » .
 
120 km par jour en haute saison
 
Il reprend en 1965 son travail d’imprimeur à La Rochefoucauld à l’imprimerie Gestraud aux côtés de son frère Raymond et revient chez les amateurs avec le maillot du CA Civray. Il avoue: « La vie parisienne m’était difficile et je suis attaché à ma région, à La Rochefoucauld ». Depuis sa retraite, il sillonne les routes à bord de camping-car avec son épouse Monique sans oublier son vélo qui le suit partout. « Je m’entraîne tous les jours dès février à la reprise de la saison, progressivement de 40 à 120 km par jour ».
 
Le doyen est très à l’aise dans son nouveau club FFC de Nersac affiliation indispensable pour participer au championnat du monde. Très apprécié des plus jeunes qui le surnomment « tonton »: « Ils me mettent parfois une petite poussette pour me recaler ». Très en forme, il confie: « Je n’ai jamais fumé, je mange un peu de tout mais sans abus, mon péché mignon est le sucré: le miel et les confitures de prune faites maison ».
 
Jacques vient d’investir dans un nouveau vélo sur mesure, extrêmement léger et maniable, « le plus beau de toute ma carrière ». Toujours souriant, Jacques donne rendez-vous l’année prochaine pour remettre en jeu son titre de champion du monde.

Date de dernière mise à jour : dimanche, 27 octobre 2019

  • 3 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire