AC4B

07/05 :Dix étapes en solo

Vélodysée

Vélodysée

Dix étapes en solo

ici https://gabotch16.blogspot.com

Licencié à l'Association cycliste des 4B, Jean-Pierre Gaboriaud vient de vivre 10 jours en solo sur la Vélodyssée au départ de Roscoff. Des galères mais une très belle aventure enrichissante qui s'est arrêtée à Hourtin.

- Une nouvelle saison s'ouvre avec de meilleures conditions pour l'association cycliste des 4B», se réjouit Philippe Nadon, le président de l'association cycliste des 4B qui a vu ce dernier week-end de mal, les premières catégories roulaient en Dordogne. L'AC4B est riche pour le moment de 27 licenciés, de 11 à 65 ans. Le 26 mai, le président a pris le temps de venir à la rencontre de l'un de ses vétérans qui vient de s'offrir un petit périple à vélo en solo assez atypique. En effet, sexagénaire retraité et sportif, le Touvéracois Jean-Pierre Gaboriaud, alias Gabotch, a effectué Roscoff-Hourtin en suivant la Vélodyssée. - Je suis venu au vélo à plus de 40 ans, confie-t-il, après avoir pratiqué le foot puis la course à pied. Je me suis alors licencié en UFOLEP à l'Entente Bardenac Le Fouilloux et j'ai très vite été séduit. Mon premier defi sérieux a été une cyclos portive de 220 km en 2001, l'étape Pau-Bayonne du Tour de France." Depuis, ce sont toujours une vingtaine de courses régionales par an avec pour objectif premier d'arriver au bout.

Article jp gaboriaudLe cycliste sud-charentais avec le pont de Saint Nazaire en arrière-plan lors de son périple.

Mais le confinement a été un déclencheur. Marre de faire des ronds autour de la maison, de ne pas pouvoir faire du vélo avec qui je veux et de voir les courses se raréfier, reconnaît le sportif aguerri. S'il aime par dessus tout son vélo de route, il a un peu de mal à enfourcher son VTT pour accom pagner ses copains des Cagouilles de Baignes dont il adore pourtant l'humour et la mentalité. Alors, entre coursier et vététiste, l'idée de faire du vélo "autrement", en suivant La Vélodyssée se fait jour dans ma tête en janvier-février », confie-t-il. Une épouse Nadine qui ne s'oppose pas, un président qui va même prêter un VTC robuste, et de Roscoff à Hendaye, Jean-Pierre Gaboriaud s'aménage tranquillement un parcours de 1.280 km en 13 jours et 13 étapes de 80 à 125 km. Je décide de partir en solo, en gérant mes choix avec moi-même », avoue-t-il.

Article jp gaboriaud1Jean-Pierre Gaboriaud, à droite, avec le président de I'AC4B, Philippe Nadon, au lendemain de la Vélodysée.

 

Et à la mi-mai, il rejoint Roscoff (22) par le train puis le bus, bien lesté de son VTC dans un sac vélo et d'une remorque monoroue, le tout pesant plus de 40 kg.

Cette dernière, peu fiable, ne fera que deux étapes, sourit le cycliste. Elle sera récupérée par ma scœur bretonne et remplacée par un sac à dos de 20 kg. J'ai compris pourquoi beaucoup privilégient les sacoches ».

Oublier le compteur de vitesse,ne pas se fixer d'horaire d'arrivée, vivre le quotidien, prendre des photos pour les poster sur le blog vont être les vrais défis. Et les commentaires envoyés aux soirs d'étapes sont riches des galères vécues avec les vents, les giboulées de mai, les crevaisons, mais aussi les chaleureux accueils par des amis et la venue de trois Cagouilles dont le président à Hourtin, lors de la 10" étape.

« Je m'étais dit Roscoff-Hendaye en 13 étapes... si tout va bien, rappelle Gabotch. J'ai décidé d'arrêter là mon périple en ayant beaucoup appris de mes erreurs et de rentrer avec mon épouse ». Une expérience géniale, conclut Philippe Nadon. Faut le faire ! »

Date de dernière mise à jour : mardi, 08 juin 2021

Ajouter un commentaire